Ma relation particulière avec mon corps…

Ou encore, comment je galère dans une double relation sentimentale avec mon corps et ma gourmandise ^^

Depuis quelque temps je m’interroge sur cet article, je le rédige, supprime des bouts, puis je me relance dedans… Je ne sais pas trop quoi en faire, et je ne sais toujours pas s’il sera publié ou non!

La relation avec mon corps a commencé, comme pour beaucoup, pendant l’adolescence. A l’époque il faut dire ce qui est, on se sent rarement bien dans son corps, et forcément j’étais pareil! Je me voyais grosse, mais GROSSE, à la limite de l’obésité, alors je me cachais, je mettais des vêtements sombres, ma garde robe se composait exclusivement de noir et de gris. Pour le maquillage on était à la limite du gothic et les cheveux n’en parlons pas. Il n’y avait que lorsque j’étais en famille que je sortais un petit peu de couleurs dans mes vêtements!

Puis, un peu après, toujours dans l’adolescence, j’ai fait ma crise et hop j’ai fais péter les cheveux rouges et les couleurs!!! Toujours sans trop savoir ce que je faisais mais en disant FUCK à ceux à qui ça plaisait pas! Et puis bon ça me plaisait mais je me trouvais toujours aussi grosse, alors hop on passe par la case régime avec diététicienne et tout le tsoin tsoin! Ma mère m’encourage et m’aide dans mes démarches et ça marche pendant 9 mois!

Et puis patatra je reprends tous en même pas 3 mois ! Et puis je commence à me faire à mes kilos en trop! Je suis à la fin du Lycée je me dis qu’une super vie m’attends derrière,en plus entre temps j’ai changé de copain et celui-là fait tout pour que je me sente à l’aise avec lui alors bon pourquoi s’en faire du regard des autres quand je me vois belle dans ses yeux ^^. Et sans le vouloir je perds du poids à la fin de l’année. 

Tout va pour le mieux en cette fin d’année scolaire 2005-2006 jusqu’à ce que je découvre les joies d’habiter seule et de faire ce que je veux grâce à mon entrée dans mon école de commerce! Et là c’est le drame! Je fais des « crises » de malbouffe! Je me rue au monoprix pour acheter toute la junkfood possible, je rentre, m’installe devant ma petite télé et BAM je mange tout ce qu’il y a sur la table que je viens de ramener! Je commence à perdre confiance, étant timide de base, je deviens invisible dès que je sors de cours.
Puis je découvre les sorties en boîte avec l’alcool qui désinhibe alors je sors, je sors, je sors. Mais le lendemain rien n’a changé, c’est toujours la même image de moi aussi horrible que je vois dans les miroirs, je les évite, je les crains, les boutiques je les fuis!  Je n’achète plus que par correspondance et même si c’est moche je le mets, c’est ma taille ça suffit, le maquillage je ne connais plus (sauf pour sortir en boîtes). Je me laisse aller.

Ma famille tente de m’aider quand je rentre le week end, et puis un petit déclic se fait en septembre 2007, je reperds du poids, pas beaucoup mais ça me suffit à sortir mon maquillage et faire attention à moi à nouveau.
Et en 2008 c’est repartit, je ne sais pas pourquoi mais hop je remange comme au début et pouf le poids suit avec, je ne sors plus à nouveau même pas pour aller en boîte et je lutte pour vaincre ma timidité tout de même.

En plus c’est l’année où je pars en Finlande pour un semestre, première fois que je quitte ma famille, mon copain et mes amies. Tout s’écroule, je me retrouve avec des gens en Erasmus qui ne s’intéressent qu’à l’alcool, franchement c’est pas mon truc, je reste toute seule dans ma chambre à broyer du noir et à me nourrir vraiment parce que c’est nécessaire, c’est tout! Du coup pendant les 2 premiers moi je fonds! (Pas beaucoup de nourritures et vélo tous les jours pour aller à l’école !) Ensuite mes parents viennent me rejoindre et les 2 mois d’après se passent beaucoup mieux, je rencontre une super fille avec qui je m’entends super bien, mon copain (Mr Geek) vient me rejoindre à Noël, les notes remontent du coup le poids suit avec le moral, il grimpe en flèche mais vu tout ce que j’avais perdu ça va ça compense je suis bien!
Fin du bachelor, je me sens bien, je suis grosse je le sais mais ça va je suis au 44 et puis je suis gourmande alors dès que je veux me faire plaisir, je me dis le fameux ‘bon au point où j’en suis’ ou alors le « je commence lundi ».

Du coup petit à petit je prends encore et encore du poids au point de galérer à trouver des boutiques qui proposent ma taille et je m’assume vraiment pas! Je suis moins timide quand je sais de quoi je parle, j’ai confiance dans mes capacités mais dès qu’il s’agit de se montrer c’est autre chose! Je me bats quand il faut faire des présentations en classe ou au travail, grâce à mes collègues qui me soutiennent j’y arrive je suis fière d’un côté et honteuse de mon corps de l’autre!

A l’époque je rédigeais un journal pour essayer d’extérioriser tous ces sentiments de gène, de mal-être, de dégoûts… Dans cet extrait je parle d’aller faire des courses pour une amie et moi pour acheter une salade : « Mon choix se fait sur une salade toute simple mais qui m’a l’air plus garnie, allez hop le choix est fait j’en prends 2. Là je me retourne pour me diriger en caisse quand soudain mon oeil s’arrête sur une portion de plat tout prêt, ma tête me dit de continuer vers la caisse mais l’autre partie sensible de mon cerveau me dit de m’y arrêter car j’en ai envie… Et là les arguments commencent à fuser dans tous les sens entre les 2 parties. » Grande discussion entre mes 2 bouts de cerveaux pour prendre au final les pâtes que je mange en + de la salade ! Et c’est comme ça tous les jours à peu près ! « Et je tiens à dire qu’au moment où j’écris ces mots je me sens vraiment ridicule et je m’en veux énormément. Comme à chaque fois que je fais un écart, je voudrais pouvoir me cacher dans un petit trou de souris, hélas ce n’est pas possible. Mais je n’y peux rien, c’est plus fort que moi  ! Et ça, ça m’énerve !!! Je n’arrive pas à comprendre les raisons qui me font craquer si facilement. Pourtant l’envie de mincir est là et la motivation également. Bon c’est vrai que l’arrivée de la mode pour rondes enfin grosses me donne parfois envie de m’assumer pour rester tranquillement avec cette silhouette, mais d’un autre côté je sais que même s’il y avait 30 boutiques pour grosses autour de chez moi je ne serais toujours pas à l’aise dans ce corps ».

Vous remarquerez bien que je dis CE corps et non MON corps! Après tout ça je reretourne voir une diététicienne, ça marche au début je lâche au bout de 9 mois encore! L’envie, la gourmandise, le réconfort de la nourriture me rattrapent toujours!

Et on en arrive à aujourd’hui ou plutôt à il y a 5 mois, au 14 février 2012, la création du blog! Je suis au chômage, je m’ennuie alors je décide de sortir mon maquillage récupéré pendant que je travaillais chez Avon (dont je me servais peu à l’époque ne voulant me faire remarquer). Et au fur et à mesure de mes coups de pinceaux, je prends confiance. Vos messages, vos commentaires et le partage qu’on commence à avoir me rassure, me motive!
On est sur la bonne voie, je recommence à faire attention, légèrement sans me pourrir la vie, je me bouge le train arrière quand je le peux, je me force à faire des marches pendant mon voyage en Chine.

Et c’est d’ailleurs là-bas qu’il y a eu un déclic, à Yangshuo, la montée de la Moon Hill, je suis mon frère (très sportif) et ma mère, alors que peu de temps avant j’aurais abandonné ! Pendant la montée des marches, je galère au début, je reprends mon souffle plusieurs fois, je m’arrête, je veux m’arrêter et redescendre pour retrouver mon père qui est lui resté au bar, mon frère m’encourage, ma mère aussi, la dame chinoise qui nous accompagne aussi (en chinois), elle me propose de l’eau, j’accepte et je continue. Puis au milieu je pleure, j’ai mal, je souffre, ça fait mal à mon corps et ça fait mal dans ma tête, je me dis que je me suis laisser aller à cette situation, et que je n’ai rien fait pour changer, je m’en veux, je veux prendre ma revanche avec MON CORPS alors je continue en étant fière, je brave chaque marche avec fierté et douleur. Et quand j’arrive en haut je respire ce vent, qui n’est plus le même qu’avant ! Et je me dis tout bas : « Allez ça suffit maintenant » !

 (En haut de la fameuse colline)

En rentrant de Chine je n’ai pas oublié tout ça, mais je traverse une mauvaise passe niveau sentimentale, je me relaisse aller un peu mais pour une courte durée, un colis réceptionné à mon relais colis va tout changer et me booster : Mon maillot de bain Taillissime créé par Big Beauty. Ce n’est pas être superficielle que de dire qu’un maillot à tout changer dans ma perception, c’est juste la vérité! Je l’essaye et je me dis : la vache je suis bien là-dedans! Alors si j’arrive à trouver mon corps beau dans un maillot de bain c’est que tout n’est pas perdu et là BAM la Chine me revient en tête et la motivation pour faire attention à mon alimentation revient aussi avec la volonté de m’accepter et d’accepter ce corps, mon corps, que j’ai fait souffrir bien trop longtemps.

Et la fin de ma thérapie est là sous vos yeux, et aussi sur la page Fan de Big Beauty sur Facebook où je lui ai demandé de faire partie des Jolies BB avec ma photo en maillot de bain. Le pas en avant, j’ai osé, je l’ai fait et j’en suis fière! Alors je vous remets cette photo tellement significative pour moi, mon histoire et mon corps!

Pour résumer : grâce à vous, blogueuses ou lectrices, et à Big Beauty, je peux enfin dire que je vais me reprendre en main parce que j’en ai envie, je le fais pour moi cette fois et pas pour les autres. Et c’est la première fois de ma vie que je sens qu’on va bien s’entendre, ma gourmandise, mon corps et moi!

Un grand merci à vous toutes, à ma famille et à mes amies pour leur soutient ^^.

Publicités

10 réponses à “Ma relation particulière avec mon corps…

  1. Coucou ma belle, cet article est très courageux ! Bravo ! Tu vois, même si tu as des kilos en trop, tu as du coeur et ça se ressent dans tes paroles, et en plus tu es superbe en maillot !!! Moi je ne peux en faire autant à cause de ma scoliose qui me fait honte… Le maillot, c'est vraiment le calvaire, je l'ai fait l'année dernière en Espagne pour être avec mes enfants dans l'eau mais j'avais tellement honte… Je t'encourage du fond du coeur dans ta démarche, moi j'ai encore 8 kg de mes 2 grossesses à perdre et je n'arrive pas du tout à me motiver… Bon courage miss et à très bientôt !!!

  2. Coucou ^^Merci, ça m'a mis du temps avant de me décider à le poster ^^.Ce en doit pas être facile à vivre en effet, je ne peux que t'encourage et te dire que tu es belle (ce qui est vrai hein ^^ c'est pas pour être gentille :D) Et je te trouve très courageuse de l'avoir fait pour être avec tes enfants ! Et puis pour les petits kilos en trop, entre blogueuses il faut se motiver les unes les autres ! Allez hop hop hop ! On se remet dans le bain et on leur fait la misère à ces méchants kilos ^^.Des bisous 😀

  3. ton histoire est très touchante, elle est pleine de sincérité. Si tu as trouvé un truc qui t'aide à avancer / à t'accepter un peu plus, c'est vraiment génial !Ce que je ressens : petit à petit, tu fais équipe avec ton corps car aller contre lui ne sert à rien. Et tu as raison si tu prends le chemin de ne pas le brusquer, la route est longue si on veut réussir.Ps : superbe le maillot et tu as de très jolies formes

  4. Merci beaucoup ^^ tu as tout à fait compris la relation qui me lie maintenant à mon corps, j'apprends à vivre avec, malgré ses défauts je sais qu'il a aussi des qualités qui n'attendent que moi pour se dévoiler !

  5. les qualités de ton corps sont évidentes : je trouve que malgrè les kg en trop tu es bien proportionnée, tu as de jolies forme (parole de planche à pain mais qui s'accepte).Et en plus tu as un très beau visage et de beaux yeux.

  6. c'est de loin le plus touchant des articles, j'en suis très émue !! d'ailleurs les mots se bousculent et me manquent en même temps… je vais seulement dire que je te comprends et je me vois dans tes paroles aussi; et que je te soutiens a fond et que je serais toujours la pour toi I LOOOOVVVEEE YOUUUU my wife 😉

Et sinon vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s